// Add the new slick-theme.css if you want the default styling
LA NORME DE COMPOSTAGE EN 13432 EST-ELLE LA SOLUTION POUR LES DÉCHETS?
Temps de lecture: 8 minuten

Une plage jonchée d’étuis à frites et de barquettes de snacks lors d’une belle journée d’été.  Un parc envahi par des gobelets en plastique abandonnés après un événement. Malheureusement, cela arrive trop souvent. Même la peau de banane jetée, qui ressemble pourtant à un déchet naturel, peut polluer notre environnement si elle porte encore un autocollant non dégradable. Le recours à une quantité toujours croissante de plastique et d’autres déchets difficiles à dégrader n’est plus tolérable.

Cela a conduit le Parlement européen à prendre des mesures visant à réduire de manière drastique l’utilisation du plastique par les entreprises et les consommateurs. C’est le cas, par exemple, de la loi qui interdit la distribution gratuite de sacs en plastique.

La norme de compostage EN 13432 est-elle la solution pour les déchets?

La directive européenne sur les emballages contient également une norme permettant de certifier la biodégradabilité : la norme EN 13432. Une norme que de plus en plus d’entreprises devront adopter. Que représente cette norme exactement ? Qu’implique-t-elle pour votre entreprise et comment vous y conformer ? Pouvez-vous l’utiliser à votre avantage ?

Qu’est-ce que la norme EN 13432 ?

Des mots tels que « biodégradable », « biosourcé » ou « compostable » sont devenus de plus en plus courants, car l’utilisation de matériaux non biodégradables est maintenant découragée. La norme européenne EN 13432 a été créée suite à la prolifération – parfois trompeuse – de ces termes. Cette norme spécifie les propriétés qu’un matériau doit avoir pour être considéré comme « biodégradable » ou « compostable ». Si un matériau, tel qu’un emballage ou un sac, répond à cette norme, cela signifie qu’il peut être recyclé par biodégradation.

La norme EN 13432 parle de la dégradabilité du matériau, mais pas nécessairement des matières premières. Cette différence est importante, car même si les matériaux d’un emballage sont d’origine biologique (fabriqués à partir de biomatériaux), cela ne signifie pas automatiquement qu’ils sont également biodégradables. En revanche, en utilisant des sacs ou des matériaux d’emballage conformes à la norme EN 13432, vous pouvez être sûr qu’ils sont compostables et qu’ils auront donc un impact beaucoup plus faible sur l’environnement comparés aux emballages non conformes à cette norme.

Pourquoi la norme EN 13432 est-elle importante ?

Tout d’abord, la norme EN 13432 a été créée pour clarifier une fois pour toutes la compostabilité d’un produit. En utilisant une norme établie, les entreprises peuvent montrer qu’elles utilisent des matériaux respectueux de l’environnement.

Mais la raison sous-jacente est encore plus importante. L’utilisation de matières premières et d’énergies fossiles représente une charge énorme pour l’environnement. Les déchets plastiques et les microplastiques polluent de plus en plus les écosystèmes. La norme EN 13432 sensibilise à la fois les entreprises et les consommateurs à la dégradabilité des emballages qu’ils utilisent. Cette prise de conscience augmente la demande d’emballages certifiés EN 13432. Cela permettra donc à long terme de réduire l’utilisation de matériaux difficiles à dégrader et de diminuer ainsi considérablement la charge sur l’environnement.

Les matériaux d’emballage en papier et en carton qui répondent à la norme EN 13432 peuvent se dégrader en quelques mois. Les matériaux d’emballage en plastique conventionnel (à base de pétrole), de même taille, mettent quant à eux des dizaines de milliers d’années à se dégrader complètement. Et pendant tout ce temps, ces déchets sont un fardeau pour l’environnement, la flore et la faune. L’introduction de la norme EN 13432 nous permet de démontrer qu’un matériau laisse une empreinte limitée.

Qui doit tenir compte de la norme EN 13432 ?

La norme EN 13432 est une norme, pas une loi. Cela signifie que, pour la plupart des entreprises, il n’y a aucune obligation d’utiliser des matériaux conformes à cette norme. Toutefois, la norme EN 13432 offre la possibilité de démontrer que les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement. Et ce n’est pas un luxe inutile. Les recherches menées par PWC en 2019 montrent que près de 30 % des consommateurs néerlandais recherchent activement des produits dont l’emballage est respectueux de l’environnement. Au niveau mondial, ce pourcentage est même légèrement plus élevé, il atteint près de 40%. L’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement peut donc être un élément distinctif pour un produit.

En outre, le fait de réfléchir à l’origine et à la biodégradabilité des matériaux encourage les entreprises à améliorer la qualité de leur produit, de leurs emballages et à réduire les coûts. Une étude de la Harvard Business School montre que 88 % des entreprises qui adoptent une norme plus respectueuse de l’environnement obtiennent de meilleurs résultats que celles qui ne le font pas.

L’essentiel est que tout individu ou entreprise qui souhaite franchir le pas pour réduire son empreinte carbone et qui veut savoir si les matériaux qu’il ou elle utilise sont respectueux de l’environnement, peut le vérifier en adoptant, entre autres, des produits ayant obtenu la certification EN 13432.

Les déchets agricoles comme matière première pour un emballage écologique

Là où les matériaux non dégradables représentent une énorme charge pour l’environnement, l’agriculture laisse à son tour derrière elle une grande quantité de matériaux naturels non utilisés. Pour de nombreux produits agricoles, seule une partie de la récolte est utilisée. Le reste, tiges et feuilles, constituent des déchets. Dans le cas de cultures telles que celles du blé, de l’orge, du seigle, du riz et de la canne à sucre, seuls 20 % de la plante sont utilisés pour notre alimentation. Les 80 % restants, tiges et feuilles, sont pour la plupart brûlés dans des incinérateurs pour produire de l’énergie ou en plein air dans les pays pauvres en développement. Avec toutes les conséquences négatives que cela entraîne (smog, particules fines, CO2).

PaperWise donne une seconde vie à ces déchets. En utilisant les 80 % de déchets agricoles comme matière première précieuse pour son papier et son carton, PaperWise permet aux agriculteurs de percevoir de plus gros revenus, met fin au gaspillage des matières premières et, de plus, offre une alternative valable pour les matériaux non respectueux de l’environnement.

Le papier et le carton PaperWise fabriqués à partir de déchets agricoles sont exempts d’arbres, biosourcés et neutres pour le climat. Ils ont un impact environnemental jusqu’à 47 % inférieur à celui du papier provenant des arbres, mais aussi 29% inférieur à celui du papier recyclé. En outre, le papier et le carton sans arbre de PaperWise sont fabriqués dans des usines en Inde et en Amérique du Sud où ils fournissent des emplois locaux aux communautés dans le besoin.

Le papier et le carton PaperWise sont conformes à la norme EN 13432, fournissant ainsi une alternative écologique aux matériaux difficiles à dégrader tels que les plastiques. Les matériaux PaperWise sont utilisés pour fabriquer des emballages, des gobelets et des récipients jetables, qui ont un impact beaucoup plus faible sur l’environnement. PaperWise propose également de nombreux types de papier de copie et d’impression fabriqués à partir de déchets agricoles. Le papier PaperWise fabriqué à partir de déchets agricoles est conçu spécialement pour les imprimeries, ce qui permet d’imprimer désormais de manière écologique.

Le papier et le carton fabriqués à partir de déchets agricoles sont de haute qualité

Si le papier et le carton fabriqués à partir de déchets agricoles sont facilement dégradables, cela ne signifie pas qu’ils sont de mauvaise qualité. Au contraire. Les feuilles et rouleaux de papier et de carton PaperWise sont d’excellente qualité, particulièrement pour la transformation en emballages et impressions durables, pour les fruits et légumes, les snacks, les gobelets, les emballages de produits cosmétiques, les sacs et sachets de transport, les livres, les magazines et les brochures, entre autres. Les couleurs imprimées ressortent bien et le matériau résiste à l’humidité, à la graisse et aux températures élevées.

De nombreux clients utilisent déjà les matériaux d’impression et d’emballage écologiques de PaperWise qui est devenu la marque leader dans le domaine du papier et du carton écologiques et socialement responsables provenant de déchets agricoles. Enfin, l’utilisation du logo PaperWise sur l’emballage montre aux clients que le matériau est respectueux de l’environnement et de la société.

CONTACT

Plus de blogs

0
×